mardi 8 août 2017

[L'étagère romantique] Jamais plus - Colleen Hoover

408 pages (Editions Hugo & Cie – collection New romance) - 4/5




Lily Blossom Bloom n’a pas eu une enfance très facile, entre un père violent et une mère qu’elle trouve soumise, mais elle a su s’en sortir dans la vie et est à l’aube de réaliser le rêve de sa vie : ouvrir, à Boston, une boutique de fleurs. Elle vient de rencontrer un neuro-chirurgien, Ryle, charmant, ambitieux, visiblement aussi attiré par elle qu’elle l’est par lui. Le chemin de Lily semble tout tracé. Elle hésite pourtant encore un peu : il n’est pas facile pour elle de se lancer dans une histoire sentimentale, avec des parents comme les siens et Atlas, ce jeune homme qu’elle avait rencontré adolescente, lui a laissé des souvenirs à la fois merveilleux et douloureux. Est-ce que le chemin de Lily est finalement aussi simple ? Les choix les plus évidents sont-ils les meilleurs ?



« Ça n'existe pas les gens mauvais.
Nous sommes juste des personnes qui faisons parfois de mauvaises choses. »


En bref... cette lecture a été agréable ; l’intrigue traite d’un sujet douloureux pour l’auteur, ce qui se ressent particulièrement et se reflète dans le comportement du personnage principal. Même si j’ai regretté certains événements, l’histoire m’a plutôt satisfaite, mais pas assez émue.


C’est rare, mais il arrive que je sorte d’une lecture complètement déboussolée, au point que je ne saurais même pas dire si j’ai aimé ou non le livre ; c’est exactement le cas pour Jamais plus. Je crois que je ne l’ai pas lu à la bonne période. En effet, ce livre avait initialement tout pour me plaire : des personnages touchants, une romance émouvante, une intrigue évolutive traitant d’un problème de société. Malheureusement, je n’ai pas été aussi émue que je pensais l’être par l’histoire, ou par le vécu des personnages.

L’intrigue progresse tout en douceur ; malgré les rebondissements et les ruptures entre personnages, le lecteur ne ressent pas les à-coups de l’intrigue. Non pas que l’histoire est linéaire, mais douce ; je n’ai pas d’autre mot pour découvrir cette impression. J’aime beaucoup la façon dont est traité le cas des femmes battus ; à travers le point de vue de Lily, on se rend vite compte que les femmes battues ne sont pas faibles, et cela reflète une certaine réalité. Ma partie préférée du livre ne fait pas partie de l’histoire : il s’agit des remerciements, dans lesquels Colleen Hoover parle de sa mère ; cette partie m’a réellement émue, et j’ai senti la force de ce livre.

La relation entre Lily et Ryle est complexe et tortueuse, partagée entre amour et haine envers l’autre et envers eux-mêmes. Les deux sont touchants mais ne m’ont pas émue ; j’ai compris la douleur que tous deux ressentaient à cause de leur relation, mais je n’ai pas été personnellement émue par cela. Cela m’a vraiment embêtée tout au long de ma lecture, cette façon de ne pas parvenir à ressentir pleinement ce que leur histoire dégageait !

En plus de cela s’ajoutait par moments le regret et la jalousie, portés par le personnage d’Atlas. Les moments en tant qu’adulte m’ont plus affectée que ceux de leur jeunesse. Atlas devenu adulte est un personnage attachant ; j’aurais aimé –et je m’attendais à cela – qu’il soit plus présent. Il y a beaucoup de non-dits, alors que j’aurais aimé quelque chose de plus explicite pour ce triangle amoureux. On sent tellement l’amour que Lily porte à Ryle que l’on en oublie l’affection qu’elle a pour Atlas, notamment depuis leur rencontre en tant qu’adultes ; la comparaison avec son amour pour Ryle se retrouverait dans son amour (je pense) pour Atlas quand ils étaient encore adolescents.

Concernant la fin, elle m’a un peu surprise ; je ne m’y attendais pas du tout, la trouvant même assez mal préparée –en quelques chapitres en fait. Les dernières décisions de Lily m’ont paru hâtives, et je n’ai pas compris ses raisons, probablement parce que je n’ai pas réussi à m’attacher à elle. 

J’ai conscience que cette chronique peut sembler majoritairement négative, parce que les émotions ne m’ont pas pénétrée. Pourtant, je suis persuadée qu’il s’agit d’une excellente romance, peut-être même une des meilleures de Colleen Hoover, et j’espère l’apprécier davantage au cours d’une relecture, à un autre moment plus propice. En tout cas, je vous conseille ce livre !

4 commentaires:

  1. Personnellement ce roman ne m'a jamais donné envie et ton avis me conforte dans ce choix.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre, mais j'ai tenté à cause de tous les avis positifs et la belle couverture. Mais c'est tout...

      Supprimer
  2. C'est le premier livre de Colleen Hoover qui divise autant! J'ai hâte de le lire pour voir ce que je vais en penser! :) super chronique en tout cas!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il te plaira ! Le sujet est tellement bien traité...

      Merci ;)

      Supprimer