mardi 29 août 2017

[L'étagère à mystères] La cave - Natasha Preston

397 pages (Editions Hachette Jeunesse) - 4/5



Imaginez une maison comme n'importe quelle autre. Dedans, une pièce. Dans cette pièce, une armoire. Derrière cette armoire, une porte. Au-delà de cette porte, des escaliers. Et en bas, une cave. Une cave où sont séquestrées trois filles, Rose, Iris et Violette, soumises à la folie maniaque et meurtrière d'un homme : Trèfle. Dans une autre maison, dans une ville où il ne se passe jamais rien, Summer mène une vie parfaitement banale. Elle a des parents, un frère, des copines, un petit ami. Mais un soir, sa route croise celle de Trèfle, et Summer ne rentre pas chez elle. Elle se retrouve enfermée dans une cave en compagnie des autres filles et rebaptisée Lilas. Mais contrairement aux autres filles, elle n'est pas prête à accepter son sort jusqu'à faner et dépérir.


« La solitude est pire qu'une maladie mortelle. Chaque jour qui passe, on s'efface un peu plus. »


En bref... j’ai été captivée par cette histoire ; l’intrigue est intéressante, se concentrant également sur la psychologie du kidnappeur par une alternance de points de vue. Cependant, je déplore une fin un peu trop rapide, précipitée qui m’a laissée sur ma faim.


J’ai beaucoup entendu parler de ce livre, principalement par des avis positifs. Je dois reconnaître que ce livre m’a complètement emportée avec les filles dans la cave, et ce dès les premiers chapitres. Si l’on fait d’abord la connaissance de Summer, j’attendais avec impatience le moment où elle serait enlevée (je ne suis pas sadique, mais c’est là l’intérêt de l’intrigue, non ?) ! Une fois dedans, on pourrait se dire que la ressemblance des journées des filles rend l’intrigue monotone mais pas du tout ; comme on suit dans la cave le point de vue de Summer, on a accès à ses pensées, à son ressenti et à ses plans d’évasion. Elle n’est pas résignée comme les autres filles semblent l’être, elle réfléchit beaucoup et cherche à connaître ce qui se passe dans le monde extérieur – et notamment comment les recherches se déroulent, par le biais des journaux.

Les quatre premières filles que l’on rencontre sont toutes différentes ; autant j’ai apprécié le caractère de Summer (ou Lilas), autant j’ai détesté Rose et sa soumission. Elle est sûrement le personnage qui reste le plus mystérieux à la fin du roman ; on ne sait pas réellement si elle se plaisait dans la cave, ou si elle était simplement résignée à vivre cette même vie à jamais. Iris et Violette sont assez effacées ; je n’ai pas vraiment réussi à m’attacher à elles, car j’ai eu l’impression qu’elles n’étaient pas essentielles. Summer est donc le personnage féminin qui m’a le plus plu ; j’ai apprécié sa détermination, son courage et son bon sens, même si j’aurais aimé qu’elle garde foi en sa famille et en ses amis – certes, elle espère toujours, mais juste parce que cela lui permet d’échapper à son quotidien : elle n’est plus réellement convaincue.

Cependant, les personnages que j’ai préférés sont Trèfle et Lewis. Trèfle, d’abord, parce que l’on sent bien qu’il est perturbé, mais on cherche aussi à le comprendre. L’auteur a réussi à me faire ressentir de la pitié pour lui, grâce aux chapitres de son point de vue retraçant des moments s’étant déroulés quelques années auparavant – c’est vrai aussi que ces changements de date ont parfois rendu ma lecture confuse, car les chapitres de son point de vue se déroulant à l’époque actuelle. Pourtant, même à la fin, ce personnage reste toujours mystérieux, tout comme Rose. On sait que sa mère a eu une place importante dans sa vie, et cette relation est très intéressante : il a envers elle des sentiments qu’un  fils n’est pas censé ressentir pour sa mère, entre l’admiration et la passion. J’ai également adoré le personnage de Lewis. Il est déterminé, passionné même ; on sent qu’il éprouve un amour réel pour Summer – contrairement à ce que Trèfle prétend – et il le montre dans la frénésie qu’il met dans ses recherches. Ce sont les chapitres de son point de vue qui m’ont le plus émue, et je me suis réellement attachée à lui.

Malgré tout, j’ai été déçue par la fin. Je l’ai trouvée trop rapide, presque bâclée. J’ai aussi eu du mal à comprendre l’attachement que Summer éprouve pour les autres filles à la fin, sans soulagement de sa situation finale... bref, cette fin ne m’a pas vraiment plu, mais elle ne me fait pas oublier le reste du livre que j’ai beaucoup aimé, dans un style fluide qui fait du livre un réel page-turner !

4 commentaires:

  1. J'ai tellement hâte de lire ce livre !
    Même si tu n'as pas trop aimé la fin, ce n'est qu'une petite partie du roman donc globalement ce roman est positif ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, oui, je ne suis en aucun cas déçue de l'avoir lu ! Ma lecture m'a totalement captivée (c'est le cas de le dire).

      Supprimer
  2. Il me tente beaucoup, je pense le lire cet automne :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'il correspond parfaitement à cette saison ! J'espère qu'il te plaira :)

      Supprimer