lundi 21 août 2017

[L'étagère dramatique] Le dernier jour de ma vie/Before I fall - Lauren Oliver

450 pages (Editions Hachette – collection Black Moon) - 4/5


Et s’il ne vous restait plus qu’un jour à vivre ? Que feriez-vous ? Qui aimeriez-vous embrasser ? Et surtout à quel sacrifice seriez-vous prête pour changer votre destin ?

Samantha Kingston a tout pour elle : le petit copain le plus craquant du monde, trois meilleures amies géniales, et une cote de popularité illimitée. Ce vendredi de février aurait dû être un jour comme les autres. Un jour parfait dans une vie de rêve. Mais ce vendredi de février est le dernier pour Sam. Pourtant elle va obtenir une deuxième chance. Ou plutôt six chances. Six jours pour démêler le mystère entourant sa mort. Six occasions de découvrir la vraie valeur de tout ce qui l’entoure. Ce vendredi est le dernier jour de la vie de Sam. Ou le premier ?


« Tant de choses deviennent belles quand on sait les regarder... »


En bref... si le début est un peu long et plat, l’intensité monte crescendo et amène de plus en plus à la réflexion, avec des journées plus intéressantes les unes que les autres. L’héroïne qui est le centre du roman évolue réellement du début à la fin. C’est donc un très bon moment que j’ai passé !


Je ne sais pas à quoi je m’attendais. En tous cas, pas à ressortir aussi chamboulée de ma lecture. Au début, l’intrigue est banale, et les filles pas vraiment intéressantes car on les voit comme superficielles, Sam, la narratrice, y compris. En somme, ce sont les trois premières journées qui sont un peu ennuyeuses, mais le tout se lit rapidement, grâce à un style assez fluide. Après cela, chaque journée devient réellement différente, et très intéressante. On découvre réellement différentes facettes de la personnalité de Sam, qu’elle dissimulait jusque-là, et qui sont en réalité sa vraie personnalité.

C’est également dans ces dernières journées qu’intervient la phase de réflexion ; jusque-là, Sam se demandait surtout pourquoi cela lui était arrivé à elle, si elle était toujours en vie, comment elle pouvait sortir de son état. En somme, tous ses questionnements étaient encore concentrés sur sa propre personne. Puis, ils se sont peu à peu élargis à différentes personnes de son entourage, sur qui son comportement a un incident (en particulier ce jour-là). Enfin, j’ai adoré quand elle a pris conscience de ce qu’elle devait faire ; on se rend compte qu’il y a du bon au fond d’elle, qu’elle cherche à faire ce qu’elle croit juste, même si cela n’est pas toujours le cas. Elle apprend de ses erreurs, et c’est ce qui intensifie la tension dramatique jusqu’au dernier jour.

Car voilà, si le début ne m’a pas forcément touchée, le septième jour m’a tout simplement bouleversée, et ce dès la première page. On sent qu’il s’agit de la fin ; elle fait des adieux. La scène avec sa sœur a fait couler mes premières larmes, et cela ne s’est pas arrêté. Toute la fin de ma lecture a été assez larmoyante, car j’ai été émue par la façon dont Sam a évolué, la justice et la justesse de ses actions. Cela ne change en rien son destin, mais celui de tous les autres personnages, oui !

J’ai donc adoré le personnage de Sam, d’abord parce que l’on suit l’intrigue de son point de vue, et c’est elle qui conduit cette réflexion si intéressante sur le sens de la vie et la valeur de chacune de nos actions ; de plus, elle s’amende, évolue. Les autres personnages n’ont pas la possibilité de modifier leur destin et restent bloqués dans un perpétuel jour présent. Cependant, depuis le début, c’est le personnage de Kent qui m’a le plus touchée. Certes, ce personnage est assez cliché, mais il redonne espoir face à tous les personnages masculins comme le copain de Sam. Le dernier personnage marquant est Lindsay ; elle est l’exemple même de la fille nombriliste qui a l’habitude que tout le monde lui obéisse au doigt et à l’œil. Ce qui m’a posé problème avec elle est que, d’abord, je n’ai pas compris comment Sam pouvait être la meilleure amie d’une telle personne, et je doute que s’il lui arrivait de vivre la même expérience que Sam, elle change...

Je vous recommande donc pleinement ce livre, qui m’a bien fait réfléchir, en plus de m’avoir fait passer un bon moment. J’ai hâte de voir ce que l’adaptation peut donner !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire